06
Dec
2005

Mais de qui se moque-t-on ?

La SNCF fait encore grève... Du moins de manière localisée.
Depuis lundi et jusque mercredi soir (au moment où j'écris ces quelques lignes), la trafic est très perturbé sur la ligne D (la mienne, vous aurez deviné)

On ne peut pas dire que je suis le plus impacté par cette grève, ma gare étant un point central sur la ligne, les trains y passent (beaucoup moins qu'en temps normal par contre). La question que je me pose est : "POURQUOI ?"

Aucun communiqué sur le site de la SNCF pour relayer autre chose que "vous allez galérer" demain. Je cite :

En raison d'un mouvement social d'une certaine catégorie de personnel, le mercredi 07 décembre, le trafic sera perturbé dès le début de service, sur les lignes du réseau Transilien de Paris Gare de Lyon, ainsi que sur l'ensemble du RER D.

Obligé de faire appel à mon ami Google pour avoir quelques infos là dessus. Sur le site de France 3, on trouve le pourquoi du comment :

Elle (la grève) est destinée à dénoncer "l'augmentation de la productivité" et les "conditions de travail" au moment du service d'hiver

La durée de travail des conducteurs est en moyenne de 6 heures par jour et conforme à celle du précédent service

Hmmm, conditions de travail à dénoncer ? Je me demande bien sur quoi il prenne référence pour estimer que 6h quotidiennes de travail est quelques chose d'excessif, surtout quand on voit la myriade de primes et autre avantages dont les membres de cette entreprise bénéficient.

De plus :

à force d'augmenter l'amplitude de la journée de travail des agents de conduite, des conséquences importantes sont inéluctables pour la qualité du service, voire la sécurité des circulations ferroviaires

La qualité du service ? hmmmm laissez moi rire. On ne dénombre plus les retards à répétition et autre soucis de trains annulés.

Allez, je vais prendre mon mal en patience et essayer de faire comprendre à mon boss que je ne pourrais pas faire mes 8h quotidiennes (dans le meilleur des cas, bien entendu) à cause du service publique. Après tout, on n'est plus à une grève près avec nos "amis" les cheminots...

Posté par Mathieu LESNIAK à 15:54 dans la catégorie Coup de gueule
Partager cet article :
Les commentaires ne sont pas autorisés pour ce billet

A table !



Derniers commentaires