31
Juil
2016
Adieu le Mac

Adieu le Mac

Posté par Mathieu LESNIAK à 19:25 dans la catégorie Mac
Tag(s) associé(s) :

So long, and thanks for all the fish Mac !

Lors de l'article précédent, je vous faisais part de mon envie de passer du côté obscur de la force, enfin, du côté obscur des Mac.

So long old friend #iMac

Une photo publiée par Mathieu LESNIAK (@mathieulesniak) le

C'est désormais chose faite !

Alors, pour répondre à toutes les questions, voici une petite bullet list :

  • Oui, tout marche (USB2/3, SSD / Dual monitors / veille / réveil / Son / Réseau / Bluetooth / iMessages)
  • Oui c'est (beaucoup) moins cher qu'un Mac
  • Oui c'est aussi moins beau qu'un vrai Mac
  • Non, ce n'est pas si facile que ça, même si les difficultés sont assez bien balisées.
  • Non, ce n'est pas vraiment légal

Hackintosh

Oui, tout marche

J'écris actuellement ce billet sur ma nouvelle machine. Elle fonctionne parfaitement depuis plusieurs jours, et même en dual boot avec un Windows 10.

La mise en veille se fait automatiquement (écran puis ordinateur) et sans problème, de même que la sortie de veille (souvent problématique sur les Hackintosh)

La carte son marche même limite mieux que sous le W10 en dual boot (problème de prise jack qui "poppe" alors que rien sous Mac OS). J'ai un kit d'enceinte 2.1 en analogique, je n'ai pas testé la sortie numérique, mais elle est reconnue dans les propriété de MacOS.

Le SSD booste, what else ? et est passé sans problème.

De même pour le réseau, reconnu très rapidement et facilement.

Pour le Bluetooth, j'ai récupéré un très vieux dongle USB2, et ma magic mouse / mon magic trackpad passent sans aucun soucis.

Oui c'est (beaucoup) moins cher qu'un Mac

Par rapport à mon précédent billet, j'ai rajouté une carte graphique supplémentaire :

Soit un total de 818 e, sans écran. Sachant qu'il n'y a pas vraiment de restrictions matérielles, à ce niveau là, vous pouvez prendre à peu prêt tout ce que peut supporter votre carte graphique.

Par exemple, je fonctionne sur 2 écrans 24" en 1920x1080 chacun.

On est donc bien au-dessous d'une configuration équivalente sur l'Apple Store.

Non, ce n'est pas si facile que ça, même si les difficultés sont assez bien balisées.

Monter un hackintosh n'est pas fait pour Mme Michu, autant être clair.

Je n'ai pas la prétention d'être un gourou de l'informatique, mais j'ai quelques années derrière moi. Et pourtant, j'ai du passer quelques heures pour bien appréhender la situation et tenter de résoudre (avec succès hein :p) les problèmes rencontrés.

En fait, vous avez 2 écoles. Soit vous utilisez Multibeast, et c'est la foire du clickodrome. Effectivement, tout marche directement après l'installation, c'est magique.

Sauf que, bidouilleur dans l'âme, je n'ai pas aimé de ne pas savoir ce qui a été fait derrière les quelques clics. J'ai donc tout trashé, pour recommencer "à la main". Comprenez par là que je suis passé uniquement par Clover, son dossier d'injection de Kext et son config.plist.

Là, au moins, j'ai bien compris ce qu'il fallait faire ;)

Clover KEXT

Comme vous pouvez bien le voir sur la capture ci-dessus, je n'ai pas tant de Kext que ça : USB, SMC, capteurs matériels (températures, ventilateurs, etc), carte son et réseau.

Dans les principales difficultés, j'ai eu du mal à trouver la carte son. Il a fallu "patcher le DSDT" via Clover au boot (ces correctifs feront l'objet d'un article ultérieur).

J'ai également eu des soucis avec la sortie de veille avant d'installer une GTX 950. La chip vidéo intégré (Intel HD530) est effectivement partiellement supporté par MacOS. En gros, ça marche plutôt bien, mais il ne faut pas que la machine passe en veille. Sachant que la machine met environ 10 secondes à booter, ce n'est pas si gênant que ça.

Quoi qu'il en soit, en basculant sur une carte Nvidia, aucun problème.

Concernant iMessages, c'est juste de la configuration (il faut faire reconnaître sa machine comme un vrai Mac en générant un numéro de série unique)

Rien d'insurmontable, maintenant, je suis capable de le faire les yeux fermés, mais il faut sacrément bien manier la langue de Shakespeare et ne pas avoir peur de tout casser :)

Il va falloir à présent faire attention aux mises à jour, mais je suis plutôt confiant là dessus. Par exemple, mon installation a été volontairement faite sur une 10.11.5, et j'ai pu passer l'update vers 10.11.6 finger in the nose sans rien casser !

Non, ce n'est pas vraiment légal

Officiellement, en acceptant les conditions d'utilisations de MacOs, vous refusez d'installer le système d'exploitation sur une machine autre qu'une véritable Apple.

Bon, on va rien dire n'est-ce pas ? ;)

Et au final alors ?

Pour être totalement honnête, j'avais une certaine appréhension en me lançant dans ce projet. Ce n'est pas un petit investissement non plus (moins qu'un Mac, mais bon) je n'étais pas totalement assuré du résultat.

Une fois les écueils passé, et le fait d'avoir un MacOS qui tourne vraiment bien, ces doutes ont été vite effacés.

Seul petit regret, mais qui n'est pas lié au Hackintosh, c'est que je me suis séparé de mon vénérable iMac 2009 pour le remplacer par un plus jeune et plus véloce. Ça m'aurait fait la même chose avec un véritable iMac ;)

À présent, je ne pense pas retourner du côté clair de la force et acheter un nouvel iMac de si tôt. Autant leurs portables sont magnifiques, autant niveau desktop, ma configuration n'a absolument rien à envier aux iMacs :)

Prochain article, les détails techniques de la mise en oeuvre. Vous verrez, ce n'est pas si compliqué une fois qu'on a compris le truc !

Partager cet article :

Ajouter un commentaire :




security code

Le HTML n'est pas autorisé dans les commentaires, et il sera affiché tel quel.
Les retours à la ligne seront automatiquement transformés en <br/>.
Pour insérer un lien, tapez juste l'url entre [ ].
Les smileys les plus courant seront remplacés par les images associées.
Les commentaires sont propriétés de leurs auteurs respectifs, le propriétaire de ce site ne pourra en être tenu pour responsable