15
juin
2017
Un petit tour à la Maker Faire Paris 2017

Un petit tour à la Maker Faire Paris 2017

Cela va devenir une habitude, d'aller faire un petit tour Ă  la grand messe des bidouilleurs.

Cette année, changement de décor, exit le parc des expositions de la porte de Versailles, direction la cité des sciences.

Objectif double sur cette relocalisation. Premièrement, la Maker Faire se distingue ainsi au niveau population de l'influence de la Foire de Paris. On a donc ici que les purs et durs, les vrais bidouilleurs :)
Deuxièmement, le lieu est nettement plus approprié à ce genre d'exposition. D'ailleurs, cette année, Leroy Merlin n'est plus seulement participant (ils jouaient déjà un grand rôle les années précédentes, en terme de stand et d'incubateur de startup), mais organisateur.

Cette année, donc, on retrouve la Maker Faire sur 3 niveaux à la Cité des Sciences à la Villette.
Au rez-de-chaussée, les démos grandeurs natures, ayant besoin d'un peu plus d'espace, comme par exemple les Kart DIY

L'essentiel de l'expo se retrouve donc 1er Ă©tage et cĂ´toie le Solar Impulse, suspendu au-dessus de tous les stands.

Je passerais rapidement sur la myriade de vendeurs professionnels vantant les mérites de leur imprimantes 3D, qui restent pour moi hors de prix.
L'impression 3D effectivement un outil Ă©largissant le champs des possibles des makers, mais les revendeurs ne sont pas tous, selon moi, des makers.
Quoi qu'il en soit, effet de mode oblige, on retrouvera sur ces mĂŞme stands des fabrications sur place de Hand Spinners.
De quoi attirer un peu le chaland et créer de l'animation :)

Micro delta rework #emotiontech un jour j'essaierais l'impression 3D Delta 🤓#makerfaire2017 #makerfaireparis #makerfaireparis2017 #mfp17

Une publication partagée par Mathieu LESNIAK (@mathieulesniak) le

Un peu plus loin, et toujours dans le monde de l'impression 3D, j'ai pu découvrir la société Ecoset, qui commercialise une machine permettant de fabriquer son propre filament à partir de PEHD. Le PEHD est un plastique utilisé notamment dans la fabrication de bouchons de bouteilles en plastique et pour les bouteilles de lait.
Le principe est simple, la machine broie en copeau le plastique, et un extruder le fait fondre en filament, prêt à être imprimé. De quoi recycler quelques bouteilles pour imprimer vos oeuvres ;)

Grande nouveauté cette année, et j'avoue avoir été séduit par leur présence, le stand Astromech, avec leur réplique (fonctionnelle) de robots de la Guerre des Etoiles. Depuis le temps que je voulais en voir pour de vrai ! (J'avoue que l'idée m'a déjà plusieurs fois traversée l'esprit quant à la fabrication d'un Droïd :p)

Jai accompli mon rĂŞve ! Voir un vrai R2 ! #astromech #starwars #makerfaire2017 #mfp17 #makerfaire2017 #makerfaireparis #makerfaireparis2017

Une publication partagée par Mathieu LESNIAK (@mathieulesniak) le


br/>

Forcément, en terme de robot, il n'y avait pas que du Star Wars, même si...



Habitué des makerfaire #inmoov de Gaël Langevin #makerfaire2017 #makerfaireparis #makerfaireparis2017 #robot #3dprint #mfp17

Une publication partagée par Mathieu LESNIAK (@mathieulesniak) le



I'll be back #terminator #makerfaire2017 #makerfaireparis #makerfaireparis2017

Une publication partagée par Mathieu LESNIAK (@mathieulesniak) le



#walle #lasercut #mfp17 #makerfaire2017 #makerfaireparis #makerfaireparis2017

Une publication partagée par Mathieu LESNIAK (@mathieulesniak) le

Autre nouvelle tendance cette année : l'agriculture.
Les makers commencent à vouloir s'intéresser à de nouveaux secteurs, et le fait de produire à manger n'est pas forcément étranger au monde des bidouilleurs :)
On trouve donc des solutions à base d'hydroponie, ou même encore le Bot2Karot, projet présenté à la Google Science Fair.

Cette année on parle plus encore d'hydroponie à la makerfaire Paris #mfp17 #makerfaire2017 #makerfaireparis #makerfaireparis2017 #hydroponics

Une publication partagée par Mathieu LESNIAK (@mathieulesniak) le



#bot2karot #makerfaire2017 #makerfaireparis #makerfaireparis2017

Une publication partagée par Mathieu LESNIAK (@mathieulesniak) le

Dans la même idée, j'ai pu rencontrer les gens de Les Petits Radis, avec leur KitKiPouss :

L'idée est simple : proposer un box mensuelle à prix abordable avec un fort côté ludique, pour permettre aux enfants de renouer avec la culture agricole. Chaque mois, une nouvelle plante à faire pousser.

Toujours dans l'idée de faire pousser des choses, j'ai pu découvrir Botaki. Leur projet : coupler un capteur sur une plante, et en fonction de l'état et de l'entretien de la plante, un personnage évolue. Voyez ici un croisement entre un Tamagotchi et une plante à faire pousser.

D'ailleurs, c'était un des autres thèmes de cette Maker Faire Paris 2017 : les enfants.

Pas mal de stands prévoyaient et présentaient en effet des produits / concepts / inventions destinés à nos petites têtes blondes. L'idée qui en ressort clairement cette année est non pas d'abandonner totalement les écrans, omniprésents, mais plutôt de renouer le contact avec des choses que l'on peut réellement toucher.

Et lĂ , les solutions sont nombreuses et tout aussi originales.

C'était l'occasion de rencontrer le créateur d'APIdou. Ici, on est dans le créneau du doudou connecté. Plusieurs âges sont ici ciblés. Les plus petits peuvent juste câliner le doudou et voir les interactions avec l'ordinateur. Les plus grands peuvent même programmer des mini jeux (via un langage similaire à Scratch) et le doudou devient ainsi une interface au monde numérique.

#apidou la peluche qui donne un aspect ludique et sensoriel au numérique #makerfaire2017 #makerfaireparis #makerfaireparis2017 #mfp17

Une publication partagée par Mathieu LESNIAK (@mathieulesniak) le

C'était l'occasion également de rencontrer IrekiPlay (dont Range Tes Jouets avait déjà testé la nappe à colorier)

Sur ce stand, nous sommes dans l'univers du Jeu Ouvert. L'enfant est acteur majeur, les parents participent et contribuent, mais c'est clairement l'enfant qui laisse libre cours à son imagination. Il faut dire qu'ils sont nettement plus imaginatifs que nous, moins formattés ;)

On retrouve donc les Makedo, ce kit d'outil pour carton, ou encore les Stick-lets, un robot suiveur programmable accessible aux bidouilleurs en herbe.



Toujours pour nos petits bouts, Editions Animées tenait un stand pour présenter leur Cahier de Dessin Animé. L'idée est simple : l'enfant colorie les différents personnages et décors de l'histoire, les prends en photo via une App gratuite sur téléphone et tablette, et les dessins deviennent alors le cadre et les héros de l'histoire. Surprenant !

Voilà, c'est tout pour cette année. Et vivement l'année prochaine !

Posté par Mathieu LESNIAK à 08:00 dans la catégorie Maker
Tag(s) associé(s) :
Partager cet article :

Ajouter un commentaire




Les champs obligatoires sont marqués d'une *

A table !



Derniers commentaires